Haut de page

Photothèque
Sonothèque
Bibliothèque
Saisir vos observations
L'espèce du mois

Le Pouillot véloce

Tellement rapide qu'on n'a pas eu le temps de l'intercepter... Allons le découvrir en totalité...

Espèce du mois
Lire la suite...
Photothèque Sonothèque Bibliothèque Saisir vos observations L'espèce du mois
Espace presse
Les communiqués du Corif

Retour à la liste
des communiqués

Contact presse

Dalila HACHEMI
CORIF
Centre Ornithologique Ile-de-France
Tél. : 01 48 60 13 00
Email : corif@corif.net

logo

09/03/2006

Les Hirondelles de fenêtre de la Villette

Une espèce menacée en France, mais bien présente à Paris

Paris est une des grandes villes d'Europe où l'Hirondelle de fenêtre, espèce protégée mais en grand déclin sur notre territoire national, est encore bien présente.

Sur les quelque cinq cents couples nicheurs de Paris, près du quart est installé à la grande halle de la Villette, constituant, avec la Cité des Sciences, ce que les ornithologues appellent "la super-colonie de la Villette". Le Centre Ornithologique Ile-de-France (Corif) y a dénombré, en 2005, plus de 100 couples nicheurs dont 61 à la Grande Halle.

Parc de la Villette et Corif : un accord exemplaire

Mais depuis 2005, une menace pèse sur la colonie. En effet, les travaux entrepris sur la grande halle pour sa rénovation et son réaménagement nécessitent de détruire certains nids sur le bâtiment afin de rendre impossible la réinstallation des Hirondelles à leur retour au printemps 2006 (peinture, etc.).

Le Corif a donc immédiatement contacté l'Etablissement public du parc et de la grande halle de la Villette (EPPGHV) afin d'étudier ensemble comment concilier impératifs techniques et nécessité de préserver la première colonie parisienne d'Hirondelles de fenêtre. Ces contacts ont donné lieu à un accord de coopération entre ces deux organismes, qui, conscients de l'importance de la colonie, ont décidé de mettre en place des mesures afin d'éviter la destruction des futures nichées par les travaux et de favoriser l'installation des oiseaux sur les bâtiments voisins.

Bâches et nichoirs

L'opération consiste, avant le retour des Hirondelles au printemps 2006 :

  • à couvrir de bâches les parties sur lesquelles étaient bâtis les nids, afin d'empêcher les Hirondelles de s'installer sur les secteurs en rénovation. Ces bâches seront par la suite retirées afin de permettre leur retour dès la fin des travaux ;
  • à poser un certain nombre de nichoirs artificiels sur les bâtiments voisins les plus propices à la nidification de l'Hirondelle de fenêtre.

Les Hirondelles qui n'auront pas pu trouver place dans les nichoirs seront, de ce fait, incitées à bâtir leur propre nid à proximité, reconstituant ainsi partiellement la colonie.

Respect de la Charte régionale de la Biodiversité

L'ensemble de ces opérations se déroulera avec l'assistance scientifique des ornithologues du Corif, qui assureront également le suivi des nidifications des Hirondelles.

Cette collaboration entre le Corif et l'EPPGHV montre combien il est possible de concilier les impératifs techniques d'une structure d'accueil du public et le maintien de la biodiversité en milieu urbain, dans le respect de la Charte régionale de la biodiversité dont la Ville de Paris est signataire.

Grippe aviaire : risque mineur

Dans l'état actuel des connaissances, le risque de grippe aviaire pour les Hirondelles, comme tous les Passereaux, est considéré par les spécialistes comme mineur. Le risque d'une transmission au public, qui nécessiterait un contact direct et prolongé avec des oiseaux malades, peut être considéré comme quasi nul.

> Voir le dossier