Haut de page

Photothèque
Sonothèque
Bibliothèque
Saisir vos observations
L'espèce du mois

Le Pouillot véloce

Tellement rapide qu'on n'a pas eu le temps de l'intercepter... Allons le découvrir en totalité...

Espèce du mois
Lire la suite...
Photothèque Sonothèque Bibliothèque Saisir vos observations L'espèce du mois
Balades Rambouillet

> Présentation

> Bourdonné et Condé-sur-Vesgre

> Les étangs de Saint-Hubert

> L'étang des Noës

> Beauce yvelinoise

Présentation

A l'étude de la région de Rambouillet

Au sein du Corif, le Groupe Local Rambouillet (GLR) s'occupe en particulier de la partie sud-ouest
de la région francilienne.

Cette zone d'étude vaste de près de 130.000 hectares couvre la moitié sud du département des Yvelines, ainsi qu'un certain nombre de communes limitrophes d'Eure-et-Loir et d'Essonne. Sa surface peut être divisée selon trois principaux habitats : forestier, agricole et urbain.

La partie forestière de la zone d'étude est représentée pour moitié par les 22.000 hectares du massif forestier de Rambouillet. La seconde moitié correspond aux autres massifs (Dourdan, Angervilliers, Forêt des Quatre Piliers...) et aux nombreux boqueteaux disséminés autours de ces grands ensembles.
La partie agricole représente la moitié de la surface de la zone d'étude. Elle correspond au Nord de la Beauce qui débute au Sud du Massif forestier de Rambouillet et aux plaines entourant les milieux boisés.
La partie urbaine, enfin, représente 10% du territoire et correspond aux surfaces bâties, que ces dernières concernent des villes comme Rambouillet ou Maurepas ou des petits villages ruraux comme Poigny la Forêt ou Boinville le Gaillard.

Forêt, eau, et beaucoup d'oiseaux...

Le Massif forestier de Rambouillet est une région où l'eau est très présente. On y trouve bon nombre de zones humides plus ou moins importantes. Cela va des petites mares de tourbières acides que l'on trouve en sous bois (comme celles que l'on trouve dans le bas du Bois de l'Epars sur la commune de Gambaiseuil), aux petits marais en lisière de forêt (marais de la Poussarderie) et jusqu'à la chaines des Etangs de Saint-Hubert longue de plus de 5 km. Si les premières sont très nombreuses et dispersées dans tout le massif forestier, les grands étangs présentant une végétation et une faune importante sont eux, peu nombreux.

L'Etang des Noës sur la commune du Mesnil-Saint-Denis et les Etangs de Saint-Hubert sont les deux grandes zones humides de la région. Ces derniers, couverts d'une importantes phragmitaies comptent à eux seuls une liste de 254 espèces (au 01/10/2006). Il s'agit d'une chaine de 6 étangs construits jadis sur ordre de Louis XIV pour participer à l'alimentation en eau des jardins de Versailles. Si l'étang le plus occidental (le Grand Etang de Hollande) a été converti en base de loisirs, les trois étangs orientaux sont aujourd'hui le site de la région le plus visité par les ornithologues.

De cette grande richesse d'habitats de la région, découle une grande richesse avifaunistique. Ce sont en effet plus de 280 espèces d'oiseaux qui ont pu y être observées. Certaines sont sédentaires, d'autres seulement nicheuses puis repartent vers le Sud à la mauvaise saison, d'autres encore ne visitent la région qu'en hiver ou bien s'égarent occasionnellement à la suite de tempêtes... Le renouvellement est constant au fil des jours, des saisons et des années. Vous pouvez accéder à la synthèse sur les oiseaux de la zone d'étude en cliquant ici.

Des itinéraires pour découvrir
la région de Rambouillet

Afin de vous faire découvrir cette région, un certain nombre d'itinéraires pédestres vous sont proposés dans le menu de gauche. Ils vous mèneront à traverser forêts et plaines, à emprunter quelques chemins creux ou à musarder au bord d'un étang.

Alors, bonne balade et bonnes "obs" !

Transmettez vos observations

Afin d'améliorer notre connaissance de l'avifaune de la région, le Corif est vivement intéressé par toutes les données ornithologiques en provenance de l'Ile-de-France et de ses abords.

N'oubliez donc pas, au retour de votre balade de remplir une fiche d'observation (que vous pouvez télécharger ici) et de la faire parvenir à l'association.

Un simple message par mail peut également être suffisant s'il est bien renseigné : préciser le nom du ou des observateurs, l'espèce, l'effectif compté ou estimé, le lieu et les remarques éventuelles que vous jugerez intéressantes (sexe ratio, comportement, heure de passage d'un vol d'oies en migration…). Dans le cas d'observations peu habituelles, soyez le plus précis possible dans leur localisation.

Dans le cas des parcours proposés, la précision des cartes vous permet d'indiquer les lieux dits. En forêt domaniale, vous pouvez aussi utiliser le numéro des divisions et des parcelles. Ceux ci figurent sur la carte TOP25 de la Forêt de Rambouillet et (normalement) aux quatre coins du périmètre, sous la forme d'un petit panonceau du type « 05-24 », signifiant 24ème parcelle de la 5ème division.

Nous vous recommandons bien sûr de vous munir d'une carte précise, celles que nous vous proposons sur ce site n'ont qu'une valeur indicative pour l'itinéraire à suivre.